Téléphone maison DECT = DANGER

Téléphone maison DECT = DANGER

Vous allez me dire encore une abréviation, pas d’inquiétude rien de compliqué. Un téléphone DECT (de l’anglais Digital Enhanced Cordless Telecommunications abrégé en DECT signifiant littéralement « téléphone sans-fil numérique amélioré.

Le DANGER vient du fait que la plupart des téléphones DECT (en vente dès 1996) émettent jour et nuit des ondes à hautes fréquences, même quand on ne téléphone pas. Il n’est pas rare de mesurer des champs de 9 V/m à 50 cm de l’appareil ou encore 1,5 V/m à 3 m. Avec le WIFI qui émet en continu des micro-ondes, vous avez une véritable petite antenne relais mobile à l’intérieur de votre domicile. l

Les  dernières recommandations suite au rapport de Bio-Initiative de 01/03/2018 sont de 0,6 V/m dans la maison et 0,2 V/m dans la chambre. Vous voyez que si vous avez le téléphone sur la table de nuit, il est fort probable que vous dormiez mal.

Une étude de 2010  publiée dans le Journal européen d’Oncologie [cancérologie] a démontré que les téléphones sans fil DECT qui transmettent un signal pulsé ont un impact sur le rythme cardiaque, sans téléphoner.

Je connais des personnes qui sont devenu Electrhypersensible après avoir travaillé plusieurs heures par jour pendant des années avec ce genre de matériel. Il n’est pas rare non plus de lire régulièrement que des personnes ont développé un cancer au cerveau du coté où elles utilisent ce genre de téléphone. Bien sur pas de preuve directe mais beaucoup de similitudes entre les cas.

‘Electrohypersensibilité (EHS) : quand les ondes gâchent la vie’
Extrait du Top Santé – 14/05/2015

Les ondes ont un impact sur chacun d’entre nous mais certaines personnes y sont plus sensibles. On dit qu’elles souffrent d’électrohypersensibilité.
Les enfants et les adolescents sont particulièrement à risque face aux ondes. En effet, contrairement aux adultes, leur cerveau est encore en développement, leur boîte crânienne est moins épaisse, et le risque de pénétration des ondes est plus important. « Ainsi, les téléphones mobiles sont-ils suspectés d’avoir un impact sur le développement neurologique des enfants, d’autant plus si leur exposition commence jeune et est de ce fait plus longue. Selon une étude réalisée sur plus de 13 000 enfants danois âgés de 7 ans entre 2005 et 2006, ceux qui ont utilisé un portable avant l’âge de 7 ans auraient jusqu’à 80 % plus de risques de souffrir de troubles de la conduite, d’hyperactivité et de troubles émotionnels. Les risques étant proportionnels au temps d’utilisation », souligne le Dr Souvet.

Je reviendrais sur ce sujet dans un article spécifique sur les EHS

Que peut faire un géobiologue contre les nocivités des ondes?.

Vous vous demandez peut-être ce que peut faire un géobiologue  contre les ondes électromagnétiques.
Beaucoup et peu en même temps.

La première chose est de vous faire prendre conscience du danger, j’espère que c’est fait à travers cet article.
La deuxième est de venir chez vous faire des mesures avec du matériel adapté, car malheureusement il n’y a pas que les DECT qui sont porteur d’ondes nocives, il y a également le WiFi, bluetooth, le portable, les lignes HT et THT, les antennes relais…

Que pouvez-vous faire pour réduire voir éliminer cette nocivité

Plusieurs solutions s’ouvrent à vous.

Le première étant de revenir au bon vieux téléphone filaire.
La deuxième est d’acheter un téléphone qui d’une part n’émet pas ou très peu au repos sur sa base et qui émet le moins d’ondes en service. Aujourd’hui on trouve des  téléphone sans fil offrant un confort d’utilisation optimal avec réduction des ondes en communication et suppression totale en veille après réglage pour moins de 50€.
Alors plutôt que de prendre des risques inutiles appliquez le principe de précaution, peut-être que demain il sera trop tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *