Il faut un début

GEOBIOLOGIE 

Géo : la Terre,
Bios : la vie,
Logos : l’étude

Science qui étudie les rapports de l’évolution cosmique et géologique de la planète avec les conditions d’origine, de composition physico-chimique et d’évolution de la matière vivante et des organismes qu’elle constitue.

A l’époque chinoise qui se situe environ 3.000 ans avant l’ère chrétienne a vu se développer surtout ce que nous pourrions appeler : la « radiesthésie de la forme plane » L’appareil qui permet d’étudier le rayonnement de la forme en surface est le « Pa-koua » inventé par l’empereur Fuh-Hi. Connue en Orient sous le nom de Feng Shui (Vent et Eau), la Géobiologie a conquis ses lettres de noblesse depuis la dynastie Zhou en 1040 avant J.C.

Les chinois y ont recours systématiquement, notamment dans les constructions des  » China Towns  » à travers le monde et dans l’implantation des commerces et des immeubles d’affaires.
Hippocrate lui-même, père de la médecine moderne, écrivait en 430 avant J.-C. :  » Celui qui veut se perfectionner dans l’art de guérir considérera comment l’endroit est disposé et s’informera du sous-sol, concurremment avec la constitution des êtres vivants  » (Traité des Airs, des Eaux et des Lieux).

Un autre peuple parvenu à un haut degré de civilisation, a paru se servir de la radiesthésie avec une maîtrise extraordinaire. Celle-ci n’était que l’apanage de la haute classe ; ignorée du peuple, elle était enseignée aux prêtres d’une façon orale, et
ses procédés se transmettaient ainsi de siècle en siècle.En Egypte le sphinx du plateau de Giza et les trois pyramides voisines de Chéops, Chéphren et Mykhérinos sont placé exactement où il faut dans une conception basée sur des principes géométriques de la section d’or et la suite de Fibonacci. Constructions et nombres souvent utilisés dans les correctifs que nous utilisons aujourd’hui.

2 grands messieurs de la radiesthésie du début du 20ième BELIZAL et CHAUMERY avaient écrit:
Les Aurignaciens et les Magdaléniens, essentiellement chasseurs, cherchaient à favoriser le succès de leurs chasses en les faisant précéder de cérémonies dont la signification nous apparaît de mieux en mieux à mesure que les découvertes préhistoriques s’effectuent. Ils représentaient les animaux qu’ils voulaient tuer, puis au cours de séances d’envoûtement magiques, traçaient des blessures sur ces dessins, tuant ainsi l’animal en effigie, pour s’assurer, le jour de la chasse, la capture réelle de la bête préalablement envoûtée. De toute évidence les préhistoriques connaissaient donc l’envoûtement, qui est une forme de puissance des ondes.

Voilà le 1er article sur l’histoire des Ondes qui depuis la nuit des temps nous entourent J’espère être claire et accessible pour vous faire toucher du doigt et prendre conscience que nous n’avons rien inventé sauf peut-être d’autres nuisances qui perturbent nos organismes et le vivant dans son ensemble.
N’hésitez pas à me contacter pour des précisions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *